S’expatrier en Thaïlande

Expatriation en Thaïlande : 10 étapes clés

Expatrier n’est pas facile. Une expatriation nécessite de nombreuses étapes à réaliser et vous devez penser à tous sinon vous allez vous en vouloir ! Soyez organisé. Pour certains expatriés, c’est l’entreprise qui les engage qui prend en charge la plupart des documents. Dans d’autres cas, il appartiendra à l’expatrié de s’en charger. Vous trouverez diverses étapes à suivre, entre autres.

Visa

Le visa, le ticket d’entrée. Les étapes nécessitent des documents importants en lien avec le type de visa que vous choisissez. Pour une expatriation au niveau professionnelle, il sera nécessaire d’avoir un visa de travail. Les lois thaïlandaises pour le secteur du travail sont complexes et uniques, par conséquent, il faut en apprendre davantage sur les divers documents et les étapes à suivre. Si votre famille part avec vous, les enfants et les conjoints devront avoir un visa d’accompagnement. La meilleure solution est de vous adresser à l’ambassade proche de chez vous puisque qu’elle vous guidera par rapport à votre situation familiale et à celle de vos bambins, qu’ils soient mineurs ou pas.

Protection sociale et santé

Pour un expatrié de multiples choix sont possibles. Sois-vous avez un contrat de travail qui comprend une protection sociale satisfaisante pour vous et vos proches, c’est la situation parfaite. Autrement, vous devrez recourir à une assurance individualisée. L’assurance privée et internationale est généralement populaire auprès des expatriés qui aiment la fiabilité qui accompagne leu réputation.

Inscription au consulat

L’inscription au Consulat est une étape qui n’est pas obligatoire, mais intéressante pour vous et vos proches. L’inscription donne le droit de vote à l’étranger, d’être au courant de certaines communications exclusives, et aussi de faire partie du programme de sécurité de l’Ambassade. Il est réalisé de façon rapide et est valable pour cinq ans pour l’expatrié et ses proches. Vous pouvez trouver beaucoup d’informations sur l’enregistrement consulaire et les documents à fournir sur le site de l’Ambassade française à Bangkok, ou plus rapidement en allant sur ce lien: https://th.ambafrance.org/All-know-on-the-consular-registration

Habitation

Une nouvelle fois, plusieurs choix s’offrent à vous : soit votre société se charge de vous obtenir un logement, soit elle vous propose un budget pour le respect d’une location, soit vous cherchez seul un logement par rapport à vos goûts et à votre budget.

Les agences immobilières vous aideront à obtenir une habitation qui vous convienne, que vous soyez accompagné ou non. L’accompagnement d’un agent professionnel et la communication direct entre la France et la Thaïlande s’accompagnent d’une connaissance factuelle du terrain et du commerce immobilier local. En outre, l’aide d’un professionnel local vous aidera à obtenir l’emplacement qui convient à vous et à vos proches.

 

expatriation thailande

Le déménagement

Si vous êtes un jeune célibataire actif, vous n’avez pas grand-chose à prendre, appart peut être un animal de compagnie ? Alors que si vous êtes parents de jeunes bambins, ils auront du mal à vous pardonnez si vous oubliez leurs jouets préférés… Une précaution, organisez-vous tôt ! Si vous devez utiliser un conteneur, le temps de déplacement peut être long … Alors, planifiez le tir pour ne pas rencontrer des situations désagréables.

SIAM RELOCATION est un spécialiste du déménagement international, vous pourrez compter sur une équipe réactive, multi bilingue, disponible et fiable qui vous proposerons des services sur mesures selon vos besoins et vos contraintes en vous expliquant toutes les démarches nécessaires.

Les écoles

La Thaïlande propose un système éducatif de qualité, et possède de nombreuses options pour que vos enfants. Il est important de savoir que l’en faisant appel à une société pour votre recherche de logement, ces derniers ont des conseillers qui sont en relations avec de nombreuses écoles à Bangkok ou dans d’autres villes. C’est assez pratique dans le sens ou vous pourrez effectuer le meilleur choix avec l’avis de locaux, tant au niveau géographique avec l’emplacement que pédagogique.

Le permis de conduire

Pour les titulaires d’un visa particulier, avoir un permis de conduire international ne sera pas suffisant. Les démarches ne sont pas compliqués, lisez bien les conditions mentionné dans l’article suivant par rapport au permis Thaïlandais.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à visiter notre article dédier : importer sa voiture en Thailande

La vie sociale

Il est facile d’avoir le mal du pays lorsque l’on est loin, et cela fait toujours plaisir de rencontrer des gens venant du même pays que vous. C’est tout là l’intérêt d’avoir une vie associative vous permettant de rencontrer d’autres français comme vous, d’élargir votre réseau dans la ville. Tout d’abord, enregistrer vous dans votre consulat, le réseau de français à Bangkok est assez important, vous ne manquerez pas de contact. Sinon, les nombreux groupes Facebook, ou Meetup sont une bonne alternative, on y propose de nombreuses activités, et plusieurs évènements sont organisés. Aussi, de nombreux bars, restaurants et cafés sont tenus par des français implantés en Thaïlande et vous pourrez y trouver une clientèle francophone. Beaucoup organisent des apéros et rencontres en français, qui se transforment souvent en soirée « Wine and cheese », nostalgiques de leur pays !

Les cours de thai

Pour les expatriés qui souhaitent mieux s’intégrer au pays, prendre des cours de thaï est une solution, afin d’apprendre les bases et être plus indépendants dans la vie quotidienne.

s'expatrier en thailande

 

S’INSTALLER À LONG TERME EN THAILANDE : GUIDE COMPLET POUR FRANÇAIS

 

Vous avez eu un coup de cœur pour la Thaïlande lors d’un voyage ou vous avez pour projet de découvrir ce pays? Vous voulez sauter le pas pour tenter l’expérience Thaïlandaise à plus ou moins long terme mais vous ne savez pas comment entreprendre votre projet d’expatriation? Cet article est fait pour vous!

 

Afin de savoir si la Thaïlande correspond à vos attentes, la meilleure solution est de se rendre sur place. Ainsi, vous pourrez combiner plaisir et affaires lors d’un séjour.

 

En poursuivant la lecture, vous pourrez trouver toutes les informations nécessaires pour y voir plus clair sur les caractéristiques de la Thaïlande. Pour se faire, différents points seront traités pour vous orienter et vous aider dans votre prise de décision.

 

POURQUOI LA THAILANDE?

 

LES CONDITIONS CLIMATIQUES

Des températures chaudes

Lorsque l’été commence à se montrer en Europe et en Amérique, on a tendance à oublier le froid. Ne serait-ce pas idéal de pouvoir faire durer l’été pour toujours? C’est possible si vous déménagez en Thaïlande.

Alors que le monde occidental est profondément enfoui sous la neige, le nord de la Thaïlande connaît une saison douce et fraîche. Les plus hautes températures de la journée à Chiang Mai pour le mois de janvier sont en moyenne de 30°C (86°F), avec une moyenne de 15°C pendant la nuit (soit 59°F).

Si cela semble vous semble encore trop frai, vous pouvez essayer le sud de la Thaïlande. Les plus hautes températures de janvier à Phuket atteignent en moyenne 32°C (89°F), avec des températures nocturnes qui descendent jusqu’à 22°C (71°F).

La Thaïlande, un pôle asiatique

L’un des aspects fascinants de la vie en Thaïlande est de se rendre compte qu’il s’agit un point de rencontre entre différentes cultures et peuples asiatiques. Bangkok est le seul endroit où le mélange de cultures est le plus évident : vous y trouvez l’un des plus grands Chinatowns du monde, ,deux Little India, un Little Tokyo, une Korea Town et une Arab Street.

La culture Thaï elle-même est en grande partie un mélange d’influences indiennes et chinoises. Dans les temps anciens, l’Asie du Sud-Est était le point médian des voyages maritimes entre les civilisations indiennes et chinoises. Le bouddhisme et le système d’écriture viennent de l’Inde. La céramique, le thé et les nouilles proviennent de Chine. La langue thaïlandaise, avec son aspect tonal, a son origine en Chine, mais une grande partie du vocabulaire est empruntée à l’Inde.

Dans les temps modernes, Bangkok est un centre de voyage aérien international et une destination de vacances haut de gamme pour les gens du monde entier. Vivre en Thaïlande vous offre à portée de mains des endroits comme Angkor Wat, Bali, Kuala Lumpur, Singapour, Hong Kong, Shanghai, Pékin, Séoul, Tokyo et Katmandou.

Chiang Mai et Phuket sont bien connectés avec les aéroports internationaux. L’aéroport de Chiang Mai, en particulier, est idéalement situé à l’intérieur de la ville. Pour les vols domestiques, vous pouvez simplement sortir du lit, traverser la ville, flâner à l’heure d’embarquement et être en l’air en moins d’une heure.

Des plages et des îles paradisiaques

Beaucoup de gens économisent leur argent durement gagné pour être en mesure de prendre des vacances une fois par an sur une plage décente à mi-chemin. En vivant en Thaïlande, vous pourriez aller à la plage tous les week-ends si vous le vouliez vraiment.

Phuket possède environ 30 plages différentes, sans compter celles de toutes les îles environnantes. Si vous déménagez à Phuket, vous pourrez facilement passer la moitié de l’année à explorer une plage différente chaque semaine.

Bangkok n’est pas si loin de la plage non plus. Un court trajet en voiture vous emmène à Hua Hin ou Pattaya. Long week-ends (et la Thaïlande en a beaucoup avec plus d’une douzaine de jours fériés) sont parfaits pour des voyages plus longs sur des îles comme Koh Samet et Koh Chang.

Il est vrai que la ville du nord de Chiang Mai, certes, est loin de la mer. Mais un vol court de deux heures vous amène à Krabi, Phuket ou Koh Samui.

La Thaïlande ne manque pas non plus d’îles idylliques pour stimuler votre imagination. Hormis celles déjà mentionnées, il y a de nombreuses îles de toutes tailles, grandes ou petites, avec des activités tranquilles tout comme des activités dédiées à la fête. Par exemple, Koh Phangan peut être tranquille ou animée selon le côté de l’île que vous visitez.

Koh Phi Phi, Koh Lanta, Koh Lipe et Koh Tao sont des îles qui complètent les dix premières îles listées en Thaïlande.

LA THAÏLANDE, UN ENDROIT SÛR ?

Lorsque l’on considère un déménagement potentiel en Thaïlande, la sécurité est une préoccupation commune que beaucoup de gens ont.

Les personnes qui vivent en Europe et en Amérique du Nord ont l’impression que l’Asie du Sud-Est est potentiellement une région dangereuse à visiter, mais cette réputation est-elle réellement justifiée? C’est ce que nous vous proposons de savoir grâce aux points suivants :

Peut-on voyager et vivre en Thaïlande?

La Thaïlande peut s’avérer être plus sûre ou égale à celle des États-Unis et des autres pays occidentaux. La pensée du crime nous traverse rarement l’esprit des habitants en Thaïlande. De même il n’est pas difficile de se sentir à l’aise en ce qui concerne la sécurité personnelle

Même si la Thaïlande vous est inconnue, sachez qu’en général, voyager dans le pays est très simple. Les moyens pour se déplacer sont multiples (taxis, bus, train, vols domestiques) et pas cher. En Thaïlande, il y a aura toujours quelqu’un qui vous aidera, vous donnera une carte, vous guidera et y compris votre hôtel. Rappelez-vous qu’en Thaïlande il y a environs quinze millions de visiteurs par an et que la population généreuse et aimable.

Si vous arrivez avec l’idée de vivre en Thaïlande, il est conseillé de rester une petite période dans la capitale (même si vous ne prévoyez pas d’y vivre, Bangkok vaut la peine d’être découverte). De plus, ce petit séjour vous permettra d’apprendre les habitudes du pays.

Nous vous conseillons également de visiter Hua Hin et / ou Pattaya, deux stations avec des styles divers qui ont l’avantage d’être proches de la capitale et offrent de belles infrastructure: si vous prévoyez de passer toute ou une partie de l’année dans le pays, elles constituent des choix attirants aux îles plus connues de Koh Samui et de Phuket, qui restent des îles avec les désavantages qu’elles peuvent avoir pour y vivre à long terme.

Gardez à l’esprit qu’une installation ou une logique d’investissement est différente d’une logique de vacances.

Un endroit divertissant

Peut-être que la meilleure raison de déménager en Thaïlande est simplement que c’est un endroit amusant. Les gens de partout dans le monde affluent ici pour leurs vacances pour une raison : il y a mainte façons de se divertir en Thaïlande :

  • Dîner dans les restaurants chics de Bangkok
  • Bières et musique live avec des amis
  • Discothèques branchées et bars sur le toit (Roof Top)
  • Natation, plongée, plongée en apnée
  • Promenades en moto à travers les montagnes
  • Rafting, escalade et tyroliennes
  • Entraînement de boxe thaï
  • Yoga et massage
  • Chutes d’eau et sources thermales
  • Temples et sites historiques
  • Festivals et marchés de rue

 

LA CULTURE ASIATIQUE

La langue Thaï, indispensable pour vivre en Thaïlande ?

Vous pouvez facilement être en Thaïlande en utilisant uniquement l’anglais. La Thaïlande a une grande industrie touristique, et la plupart des touristes étrangers ne peuvent évidemment pas parler thaïlandais. Si vous voulez vous distinguer des touristes et avoir une expérience plus profonde tout en vivant en Thaïlande, il est bien sûr avantageux d’apprendre un peu de thaïlandais. Connaître du thaï peut vous aider à obtenir des prix moins élevés, à vous faire des amis avec les habitants plus facilement et à apprécier de nombreux aspects de la vie quotidienne dans le pays.

Cela peut vous sembler totalement étranger la première fois que vous entendrez parler le thaïlandais, et l’écriture peut parfois ressembler à des caractères aléatoires, mais ce n’est pas si difficile à apprendre. Il y a nombreuses sources d’apprentissage de langue thaï. Les vidéos et les leçons audio sont particulièrement utiles pour capter les sons uniques de la langue thaïlandaise. Les livres seront plus utiles une fois que vous obtiendrez les bases.

Des habitants faciles à vivre

La culture thaïlandaise accorde de l’importance à ne pas perdre son sang-froid. Dans la plupart des domaines de la vie, il n’y a aucune pression. Les gens peuvent dire ce qu’ils pensent. Par exemple, si vous avez pris du poids, vos amis thaïlandais n’auront pas peur de vous dire que vous avez l’air plus gros. Il n’y a pas de mal, ils ne font que souligner l’évidence. Aussi, les collègues peuvent plaisanter les uns avec les autres sans crainte de harcèlement. En général, les thaïlandais ne réagissent pas de façon excessive aux choses.

Comment faire des rencontres ?

Il y a des tas de façons de rencontrer des gens et de se faire de nouveaux amis en Thaïlande.

Il y a beaucoup de ressources en ligne pour rencontrer des gens qui partagent des intérêts similaires. Si vous vous identifiez à la foule des nomades numériques, vous voudrez peut-être rejoindre l’un des groupes Facebook de l’endroit que vous avez choisi. Par exemple :

Vous pouvez aussi naviguer sur les groupes Meetup sur BangkokChiang Mai, ou Phuket.

Si vous êtes intéressés par les rencontres, il y a beaucoup d’applications et de sites de rencontre spécifiques à votre pays pour la Thaïlande. Vous pouvez faire une recherche Google. C’est un moyen facile de rencontrer des gens, mais difficile de dire que vous trouverez Mr ou Miss Right sur l’un d’entre eux. Vous pouvez également essayer la manière simple en parlant aux gens que vous rencontrez dans la vie quotidienne. Vous devrez télécharger l’application de messagerie LINE sur votre smartphone. C’est de loin la plate-forme de messagerie la plus populaire en Thaïlande. Les autocollants de style emoji fournis avec l’application sont tous très expressifs et rendent le chat amusant. Si vous rencontrez quelqu’un et que vous sentez que le feeling passe bien entre vous, demandez lui son identifiant pour garder contact.

LE BOUDDHISME

Que vous vous considériez comme une personne religieuse ou non, vous ne pouvez pas vous empêcher d’admirer la façon dont la spiritualité s’infiltre dans la vie quotidienne des thaïlandais. Presque chaque maison et entreprise aura une petite image de Bouddha perchée dans un sanctuaire élevé sur le mur. Dehors, ils sont susceptibles d’avoir une maison des esprits, où les offrandes quotidiennes sont données à des propriétaires non humains.

Si vous avez déjà roulé dans un taxi de Bangkok, alors vous avez sans doute remarqué que la plupart d’entre eux ont un sanctuaire miniature sur le tableau de bord, avec des offres de guirlandes de jasmin suspendues au rétroviseur.

Si vous êtes debout à 6 heures du matin dans n’importe quelle ville thaïlandaise, vous verrez des moines pieds nus en robe orange marchant sur des bols à aumônes pour ramasser leur nourriture pour la journée. Des temples colorés, avec des flèches dorées qui brillent sous le soleil tropical, sont partout où vous regardez. On dit que Chiang Mai, en particulier, a plus de 300 temples, avec plus de trois douzaines situées dans la seule ville de mile-square.

Quand un thaïlandais achète une nouvelle voiture ou une nouvelle moto, la première chose à faire est de l’emmener au temple pour faire bénir le véhicule par un moine. Il est également fréquent d’inviter les moines à bénir les locaux lors de l’ouverture d’une nouvelle entreprise ou avant de déménager dans une nouvelle maison. Les commerçants offrent des bâtons d’encens chaque matin aux spiritueux locaux avant l’ouverture du magasin. Même si vous ne croyez pas de telles choses vous-même, il est certainement plus intéressant de vivre dans une terre où la magie existe toujours.

LA GASTRONOMIE

La nourriture Thaïlandaise

Si vous prenez du poids après avoir déménagé en Thaïlande, cela sera probablement dû à la nourriture locale thaïlandaise qui est trop bonne pour être déposée. La cuisine thaïlandaise est bien connue dans le monde entier, mais les plats servis dans les restaurants thaïlandais à l’étranger ne correspondent jamais à la réalité. Célèbre pour son caractère épicé, la cuisine thaïlandaise bien préparée trouve un équilibre entre les saveurs sucrées, aigres, salées et épicées.

Quelques plats comme Pad Thai et Tom Yum Kung vous sont peut-être déjà familiers, mais vous trouverez une variété surprenante dans la cuisine thaïlandaise. Par exemple, avez-vous déjà mangé du cari de cœur de cocotier ou du jacquier frit? Les deux sont excellents. Si vous voulez apprendre beaucoup de plats thaïlandais, il existe également des applications.

Mangée en portions modérées, la nourriture thaïlandaise peut être très saine. Un large éventail d’herbes et de légumes ajoute non seulement de la saveur, mais aussi beaucoup de micronutriments. Si vous prenez du poids après avoir déménagé en Thaïlande, c’est soit en mangeant trop de riz blanc, en buvant trop de bière, soit en consommant trop de boissons sucrées et de collations. La personne thaïlandaise moyenne est beaucoup plus petite que la moyenne occidentale. Ce n’est qu’au cours des dernières années que la jeune génération s’est retrouvée plus portante à cause de trop de boissons sucrées. Les portions de nourriture dans les restaurants sont raisonnables, ne vous laissant plus faim. La Thaïlande a définitivement une culture de grignotage. Les gens mangent entre les repas tout au long de la journée, mais toujours en petites quantités.

Des fruits tropicaux frais

L’un des meilleurs aspects de l’alimentation en Thaïlande est l’immense variété de fruits tropicaux frais disponibles. Avec seulement des bananes, vous trouverez un grand choix. Mis à part la plus grande banane Cavendish à laquelle vous êtes habitué, vous en verrez d’autres comme les «bananes aux œufs» courtes et trapues et les «bananes à ongles des femmes» fines et élégantes. Elles sont toutes pleines de saveur, ayant été cueillies au temps optimal et ne pas passer des semaines en expédition.

Les autres fruits thaïlandais que vous connaissez probablement sont la mangue, l’ananas, la papaye, la goyave et la mandarine. Noix de coco, vous connaissez sûrement aussi, mais être capable de boire le jus d’une noix de coco fraîchement craquée et réfrigérée quand vous voulez va devenir une nouvelle source de joie.

Le durian quant à lui est connu pour sa forte odeur. Les fruits à noyaux épineux ne sont pas autorisés dans la plupart des hôtels ou dans les transports en commun. Une fois que vous avez dépassé l’odeur initiale, vous verrez que le durian peut être additif. Il a une texture épaisse et crémeuse qui le rend incroyablement doux. Assurez-vous de manger votre durian avec modération, car il peut augmenter votre taux de sucre dans le sang. Il y a aussi un mythe largement connu (encore scientifiquement non prouvé) que la consommation de durian et d’alcool ensemble peut être une combinaison mortelle.

Le mangoustan, la pomme anglaise, la pomme rose, le fruit du dragon, le jacquier, le ramboutan, le litchi et le pomelo sont quelques autres fruits thaïlandais que vous devez essayer. Certains fruits tels que la banane, la goyave et la papaye sont abondants toute l’année, alors que d’autres fruits thaïlandais saisonniers arrivent à des moments différents.

 Que faire si je souhaite varier mon alimentation ?

Vous allez sûrement avoir envie d’autre chose que de la cuisine thaïlandaise. N’ayez pas peur, la sélection de plats internationaux à Bangkok, Chiang Mai et Phuket est énorme. Les restaurants japonais sont extrêmement populaires. Vous trouverez également beaucoup de lieux de restauration italienne et indienne. D’autres cuisines que vous n’aurez pas de mal à trouver sont les cuisines françaises, allemandes, moyen orientales, scandinaves, coréennes, vietnamiennes et mexicaines. Si vous aimez cuisiner pour vous-même, les supermarchés internationaux stockent beaucoup d’ingrédients essentiels dont vous aurez besoin. Pour les bases, comme les légumes et la viande, vous trouverez une grande partie de ce dont vous avez besoin sur les marchés locaux frais.

Une espérance de vie qui tend à la croissance

Il est clair que la génétique, les habitudes alimentaires et le style de vie jouent un rôle important dans la détermination de l’espérance de vie moyenne d’une population. Donc, vous déraciner et tomber au milieu de cet environnement et de la culture n’aura pas nécessairement d’effet, positif ou négatif, sur votre longévité. Pourtant, nous pouvons voir une raison d’être plein d’espoir fondé sur les statistiques disponibles sur le sujet.

Les données de l’Organisation Mondiale de la Santé classent le Japon au premier rang avec une espérance de vie globale de 83,7 ans. Deux autres pays asiatiques sont venus dans le top douze. Il n’y a aucune raison de penser que le climat tropical de l’Asie du Sud-Est nuit à la longévité puisque le pays classé troisième est Singapour avec 83,1 ans. La plupart des pays européens ont une espérance de vie de plus de 80 ans, la Finlande 81,1, tandis que les États-Unis sont légèrement en dessous avec 79,3 ans.

L’espérance de vie moyenne de la Thaïlande se situe autour de la moyenne pour tous les pays avec un chiffre de 74,9 ans. Il vaut la peine de noter que le voisin laotien de la Thaïlande a un chiffre significativement plus bas de 65,7 ans malgré une composition génétique très similaire de la population. Nous pouvons conclure que l’amélioration des infrastructures de santé et de la qualité de vie en Thaïlande par rapport à sa voisine a un impact positif sur la longévité de ses citoyens. (Source : Wikipédia)

TRAVAILLER EN THAILANDE

Le travail de manière générale

Votre expérience de travail en Thaïlande dépendra entièrement de l’endroit où vous travaillez. Par exemple, si vous travaillez comme enseignant dans une école thaïlandaise, vous devrez suivre un code vestimentaire et participer à de nombreuses formalités comme l’assemblée du matin. On s’attend à ce que vous félicitiez poliment le personnel enseignant thaïlandais et les chefs de département. Et bien sûr, vous devez respecter scrupuleusement le calendrier.

En tant que programmeur ou développeur web travaillant en Thaïlande, votre expérience sera très différente. Les bureaux ont un environnement décontracté. Il y a des gens de différents pays qui travaillent tous sur leurs propres projets. Tout le monde peut faire son travail sans aucune formalité étouffante. Vos heures de travail dépendent de vous et de vos clients. Si vous aimez les lattes ou les cappuccinos, la machine à expresso est gratuite à utiliser lorsque vous avez besoin d’un coup de pouce à la caféine.

Une connexion internet performante

Pour les professionnels du numérique moderne, une bonne connexion Internet est essentielle. Vous n’allez pas être très productif si vous devez attendre indéfiniment chaque page à charger. Bali est l’un des endroits les plus agréables à vivre, mais la plainte commune est bien celle d’une connexion lente. La Thaïlande n’est pas tout à fait à égalité avec le leader mondial en Corée du Sud, mais elle peut encore se vanter d’avoir le débit internet le plus rapide en Asie du Sud-Est.

Je ne recommanderais pas en fonction de l’Internet partagé utilisé par tout le monde dans votre immeuble. Les lignes dédiées sont assez abordables. Pour environ 900 baht par mois (26 USD), vous pouvez obtenir un plan de fibre 100/30 Mbps. Et si vous payez juste un peu plus, des plans encore plus rapides sont disponibles.

Suivez le lien suivant pour voir la carte mondiale des connections internet: Internet speed connection by country

OU S’INSTALLER EN THAILANDE

Où vivre en Thaïlande?

L’emplacement a des avantages particuliers, selon vos préférences et votre style de vie. Si vous êtes dans les grandes villes et que vous aimez la vie nocturne, Bangkok est le choix évident. Chiang Mai est une ville de taille moyenne en taille, proche de la nature, et avec une identité unique du nord de la Thaïlande. Phuket quant à elle vous place au milieu des plages de sable blanc et des meilleurs spots de plongée au monde.

En ce qui concerne le climat, Phuket a les températures les plus stables toute l’année. La saison chaude n’est pas si chaude, et la saison fraîche n’est pas si fraîche. À Chiang Mai, la saison fraîche de novembre à février est significativement plus fraîche, surtout la nuit. La saison chaude en mars-mai est assez chaude, et l’air peut devenir brouillardeuse. La saison des pluies Juin-Oct (ou “saison verte”) est chaude avec des pluies fréquentes de courte durée. À Bangkok il fait assez chaud toute l’année. Il y a aussi des saisons chaudes, fraîches et pluvieuses, mais la saison fraîche n’est pas si fraîche.

A Chiang Mai on compte de nombreux retraités étrangers ainsi que de jeunes nomades numériques, des touristes chinois et des routards européens. Les habitants sont un mélange de Thaïlandais, de peuples des tribus montagnardes et de travailleurs migrants du Myanmar. C’est aussi une ville universitaire. L’université de Chiang Mai domine le côté ouest de la ville, et il y a une demi-douzaine d’autres universités et beaucoup de petits collèges autour de la ville aussi.

Bangkok possède la plus forte concentration de population “élite” de la Thaïlande. La plupart des grands politiciens, chefs d’entreprise et célébrités ont tous des maisons à Bangkok. Il a également une énorme classe ouvrière, avec de nombreux chauffeurs de taxi et d’autres cols bleus venant du nord-est et d’autres parties du pays. Les expatriés à Bangkok viennent de tout type de milieux. C’est une ville immense, avec une population officielle de plus de 8 millions d’habitants, bien que le nombre réel puisse être plus proche de 10 millions lorsque l’on inclue tous ceux qui n’ont pas de résidence officielle à Bangkok.

Phuket connaît une grande fluctuation entre les saisons touristiques haute et basse. Avec la haute saison de novembre à février, non seulement la population de l’île augmente dû au grand nombre de touristes étrangers, mais il y a aussi de nombreux thaïlandais venant d’autres parties du pays pour travailler dans l’industrie ou le service. Pendant la saison des pluies de mai à octobre, les choses sont beaucoup plus calmes. Bien qu’il pleuve plus souvent pendant cette période, il y a encore beaucoup de jours ensoleillés, ce qui en fait un bon moment pour profiter des plages plus vides.

Si vous n’êtes pas tout à fait sûrs de l’endroit où vous souhaitez vous installer en Thaïlande, nous vous recommandons de venir en tant que touriste afin de juger de vous même de plusieurs villes et îles pour faire votre choix.

NIVEAU DE VIE EN THAILANDE

Le coût de la vie

L’employé thaïlandais moyen à Chiang Mai gagne moins de 500$ par mois. Cela dit, les thaïlandais ont un réseau de soutien avec la famille et les amis, et ont des connaissances sur la façon de vivre à moindre coût, se contentent de manger trois repas par jour et ne doivent pas dépenser de l’argent sur des choses superficielles. Il est irresponsable de promouvoir l’idée que 500$ par mois est un budget de vie réaliste pour les étrangers qui migrent vers la Thaïlande.

Vivre à Chiang Mai pour 1 000 USD (35 000 baht) par mois, d’un autre côté, est certainement possible, et peut être assez confortable tant que vous n’avez pas de passe-temps coûteux comme le golf ou le vin. Lorsque vous augmentez votre budget de vie à 1500-2000 USD (52 000-70 000 baht) par mois, vous entrez dans la fourchette où vous n’avez pas vraiment besoin de suivre vos dépenses quotidiennes. C’est aussi la gamme où il devient plus facile de vivre dans des zones plus chères de la Thaïlande comme Bangkok et Phuket. Pour dépenser USD 3000 (105 000 baht) par mois à Chiang Mai, vous devez probablement boire beaucoup de vin de Bordeaux ou Johnnie Walker Gold Label, acheter de nouveaux vêtements chaque semaine, ou manger des sushis tous les soirs.

Des soins de santé abordables

Si vous tombez malade en Thaïlande, vous pouvez rencontrer un médecin et recevoir des ordonnances directement à l’hôpital ou à la clinique pour des prix très abordables.

Même si vous n’avez pas d’assurance et que vous payez de votre poche, tout ce qui n’est pas chirurgical reste abordable. Si vous travaillez et payez des impôts ici, cependant, vous pouvez rejoindre le système de sécurité sociale thaïlandais pour obtenir des soins gratuits à l’hôpital de votre choix.

LA THAILANDE PEUT-ELLE NOUS FAIRE OUBLIER LE MAL DU PAYS ?

Le choc culturel est un phénomène commun vécu par ceux qui déménagent dans un nouveau pays.

La première étape est une période de «lune de miel» où tout ce qui concerne la nouvelle culture est nouveau et passionnant. Cela peut être suivi d’une étape de rejet, au cours de laquelle vous serez plus attentif aux aspects négatifs de la nouvelle culture. Dans cette étape, vous vous sentez faire de nombreuses comparaisons entre votre nouvelle maison et votre ancienne. Après cela vient une étape d’ajustement, dans laquelle vous commencez à vous sentir plus à l’aise et surtout à l’aise dans votre foyer d’adoption. Faire un effort pour apprendre la langue locale peut vous aider à atteindre cette étape d’ajustement plus tôt. Enfin, on atteint un stade d’acceptation où l’on peut simplement accepter qu’une culture ne soit pas meilleure que l’autre, mais qu’elles soient simplement différentes.

Vous allez sûrement avoir le mal du pays à un moment donné, mais il est très facile de nos jours de rester en contact avec n’importe qui, peu importe où vous êtes dans le monde. Vous pouvez rechercher certains aliments qui vous rappellent votre chez vous, et il ne devrait pas être trop difficile de rester en contact avec des équipes sportives ou des programmes de télévision préférés de retour à la maison via Internet.

Lorsque le mal du pays devient trop présent, la meilleure solution est simplement de faire un aller-retour pour une visite. C’est agréable d’aller voir les amis et la famille une fois par an. Vous pouvez aussi parler à vos amis ou à votre famille pour un voyage en Thaïlande pour vous rendre visite. Quand l’hiver roule autour de vous, vous n’aurez peut-être pas à insister pour les convaincre de venir faire une pause dans la Thaïlande ensoleillée.

COMMENT  PREPARER SON VOYAGE ?

 

RESERVER UN VOL

Vous avez la possibilité de trouver des trajets aller-retour dès 600€ avec d’excellentes compagnies aériennes (par exemple Qatar Airways avec une étape à Doha). Si vous voulez un trajet direct choisissez Air France ou Thaï Airways. Emirates est une compagnie qui propose aussi d’excellentes conditions pour voyager avec des tarifs la plupart du temps moins cher que ceux d’Air France ou de Thai Airways. N’hésitez pas comparer les trajets pour avoir le meilleur tarif : momondo, kayak, skyscanner etc.

 

RESERVER UN HOTEL

 

En Thaïlande, il y a beaucoup d’hôtels qui sont confortables et accessibles. Vous trouverez des chambres dès vingt-cinq euro par nuit. Atteignez un standard supérieur dès cinquante euros par nuit et des hôtels cinq étoiles dès cent euros par nuit. La meilleure façon de le savoir est de faire des visites des sites où l’on réserver sur internet tels que www.booking.com ou www.agoda.com (photos, descriptions, prix, réservations sur internet à des tarifs compétitifs).

Au moins pour les deux premiers jours, depuis la France, vous pouvez réserver un hôtel dans la capitale sur internet pour avoir une solution agréable: imprimez votre réservation et il vous suffit de la donner au taxi à l’aéroport et il vous emmènera à votre hôtel! Ne vous inquiétez pas, les taxis thaïlandais ne sont pas cher : le trajet de l’aéroport au centre de la capitale ne vous coûtera pas plus de trois cents bahts (c’est-à-dire 8€). Une fois arrivé, prenez le temps d’organiser le reste de votre séjour.

 

VERS QUI SE TOURNER UNE FOIS SUR PLACE?

 

Quand vous serez sur place, n’hésitez pas à rencontrer des spécialistes qui sauront vous donner des conseils pour votre plan d’aménagement. Ils se trouvent tous à Bangkok, ils sont français et ont même choisi de changer de vie un jour!

Découvrez des spécialistes français prêts à vous accompagner tous au long des différentes étapes et n’hésitez pas à les appeler pour que vous vous rencontriez.

C’est seulement après la visite de votre prochain hébergement et après avoir discuter avec ces spécialistes sur les aspects pratiques de votre aménagement (logement, assurance, santé) que vous aurez la vision nécessaire pour pouvoir décider.

Quelques fois, les événements se réalisent plus rapidement qu’on ne l’imagine si on ne bouge pas. Prenons le témoignage Jacques et Anne-Marie : « Nous avions été en contact Cyrille de la Compagnie Vauban un jeudi ou un vendredi … le lundi d’après, nous étions en train de visiter des logements à Hua Hin et à Pattaya, et nous avons fait le choix d’acheter rapidement. Nous avions seulement été en Thaïlande une fois mais pour déjà fait de nombreux voyages, nous avons rapidement réalisé que c’est ici que nous avons le meilleur ressentiment. Attendez d’être heureux? ”

 

QUELS SONT LES CRITERES À PRENDRE EN COMPTE POUR ASSURER SA SECURITE  

 

LA SECURITE ROUTIERE

Il n’y a aucun moyen d’étouffer le fait que la Thaïlande a l’un des taux de mortalité routière les plus élevés au monde. Les données de l’Organisation Mondiale de la Santé en 2013 placent la Thaïlande au deuxième rang des routes les plus meurtrières par habitant avec 36,2 décès par 100 000 habitants.

Cela le place à un peu plus du double de la moyenne mondiale de 17,4. Les pays européens ont tendance à avoir les routes les moins meurtrières, avec des taux de mortalité pour la Suède (2,8), le Royaume-Uni (2,9), la Suisse (3,3), l’Allemagne (4,3) et la Finlande (4,8). Même l’Inde, connue pour ses mauvaises conditions routières, se classe en dessous de la moyenne mondiale avec 16,6. (Source : Wikipédia)

Ce qui est triste, c’est que la majorité des victimes de la route en Thaïlande pourraient être évitées. Pour une raison ou une autre, de nombreux conducteurs en Thaïlande ont tendance à avoir de très mauvaises habitudes de conduite et ne se soucient guère des autres sur la route. Lorsque vous conduisez en Thaïlande, vous remarquerez les comportements suivants sur une base quotidienne :

  • Conduire à travers les feux rouges
  • Conduire dans le mauvais sens dans une rue à sens unique
  • Conduire contre la circulation sur l’accotement de la route
  • Faire demi-tour là où c’est interdit
  • Changer de voie sans signalisation
  • Couper sur plusieurs voies à la fois
  • À cheval sur plusieurs voies
  • Sortir d’une rue sans vérifier la circulation venant en sens inverse
  • Passage dans des zones interdites aux virages borgnes comme sur les routes de montagne

En plus de tout cela, d’autres comportements idiots communs qui augmentent le nombre et la gravité des accidents:

  • Excès de vitesse
  • Alcool au volant
  • Les motocyclistes ne portent pas de casque
  • Téléphones au volant
  • 3, 4 ou même 5, parfois des familles entières sur une seule moto (ne portant généralement pas de casque)

En outre, à Chiang Mai et dans d’autres villes thaïlandaises, il y a beaucoup de touristes qui circulent sur des scooters loués qui n’ont ni le bon permis de conduire, ni aucune expérience préalable de la conduite d’une moto.

Vous pouvez les voir s’arrêter sans avertissement pour regarder leur carte, descendre du mauvais côté de la rue, faire des virages soudains sans regarder dans la direction de la circulation venant en sens inverse et prendre d’autres actions erratiques à cause de leur inexpérience et leur manque de familiarité avec leur environnement.

Même les piétons peuvent devenir un danger routier. Les touristes regardent souvent dans le mauvais sens avant de traverser la rue, car la circulation dans leur pays d’origine se déplace de l’autre côté de la route. Ils choisissent également de marcher au milieu de la route plutôt que sur le trottoir avec une fréquence surprenante.

Avec tout cela à l’esprit, nous recommandons toujours une moto ou un scooter comme moyen le plus facile de se déplacer dans n’importe quelle ville thaïlandaise mis à part Bangkok. Vous pouvez grandement réduire vos chances d’avoir un accident en suivant quelques conseils simples :

  • Ne soyez pas pressé
  • Vérifiez toujours vos rétroviseurs
  • Ne présumez jamais que le feu vert est sûr pour y aller
  • Faites attention aux autres conducteurs
  • Attendez-vous à l’inattendu

Vous serez surpris par les habitudes de conduites égoïstes et irresponsables que vous voyez en Thaïlande. Pour la plupart, cependant, vous pouvez éviter tout problème en conduisant de manière défensive et en n’étant pas pressé d’aller où que ce soit.

Quand quelqu’un conduit stupidement, sortez de son chemin.

Lorsque vous êtes arrêté à un feu rouge et qu’il devient vert, vérifiez toujours que l’intersection est sûre. Sachez qu’en traversant les rues secondaires et les allées, il est toujours possible qu’un autre conducteur sorte sur la route principale sans s’arrêter ni regarder.

Et toujours, toujours, toujours porter un casque.

 

DES RISQUES EVITABLES

Il semble qu’un grand nombre de dangers rencontrés en Thaïlande sont dus à la propre stupidité des gens. Vous seriez surpris du nombre de touristes qui prennent un peu de route comme souvenir à la suite de leur mauvaise prise de décision. Sur certaines îles en particulier, les routes peuvent avoir des courbes dangereuses et devenir très glissantes après la pluie, et pourtant beaucoup trop de conducteurs non qualifiés circulent à grande vitesse et sous l’influence de l’alcool.

À Chiang Mai, un site populaire de plongée sur falaise a été le théâtre de plusieurs noyades. Il y a également eu des accidents mortels impliquant le parachute ascensionnel, le saut à l’élastique et les tyroliennes en Thaïlande.

La Thaïlande a également plusieurs attractions sur le thème du tigre où vous pouvez caresser des tigres adultes apparemment dociles. 99,9% du temps que les grands félins se comportent comme prévu, mais il y a aussi eu quelques occasions où ils sont revenus à leurs instincts naturels et ont mordu les touristes. Avec ce genre d’activités, rappelez-vous toujours que votre sécurité n’est pas garantie.

Les noyades sur les plages sont un autre type de tragédie évitable mais non rare. Habituellement, les noyades se produisent lorsque les gens ignorent les drapeaux d’avertissement rouges « pas de baignade » sur la plage qui sont mis là pour avertir contre les courants de déchirure et les conditions dangereuses. Donc, si vous êtes à la plage et les drapeaux rouges sont en place, restez hors de l’eau.

Selon le site Farang Deaths, les deux principales causes de décès des étrangers en Thaïlande sont les accidents de la route et la noyade. Les deux causes les plus fréquentes sont les suicides et les chutes.

Evitez le “Pattaya Flying Club”. Ce n’est pas un club que vous voulez rejoindre! L’alcoolisme, la dépression, la dette, une relation amoureuse aigrie-nous ne pouvons que spéculer sur la raison pour laquelle quelqu’un met fin à sa propre vie ou autrement mystérieusement faire un plongeon depuis un balcon. Rester en bonne santé, boire avec modération et faire de meilleurs choix relationnels peuvent vous éviter de rejoindre le club de vol de Pattaya.

LA CRIMINALITE DE MANIERE GENERALE

Statistiques de la criminalité pour la Thaïlande par rapport à d’autres pays

 

Sécurité personnelle en Thaïlande

Les crimes violents ne sont pas amusants à penser, mais en regardant les chiffres, nous pouvons voir que la Thaïlande n’est pas particulièrement dangereuse. Commençons par regarder les taux d’homicides intentionnels pour différents pays. Vos chances d’être assassiné n’importe où dans le monde sont plutôt faibles, mais néanmoins cette catégorie est bonne pour évaluer le crime global dans un pays. C’est parce que l’homicide tend à avoir les données les plus précises.

Contrairement à des crimes tels que le vol ou le viol, l’homicide ne pose pas de problème de données inexactes en raison de crimes non déclarés. Un meurtre laisse toujours un corps ou une personne disparue, il est donc relativement facile pour les forces de l’ordre de savoir quand un crime s’est produit.

L’Asie dans son ensemble se classe en effet comme le continent le plus sûr à cet égard, avec un taux de seulement 2,9 homicides par an pour 100 000 habitants, selon l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC). (Source : Wikipédia)

Sur 219 pays, la Thaïlande se classe au 114ème rang pour le taux de meurtres le plus élevé, avec 3,51 homicides pour 100 000 habitants (2015). Les États-Unis sont venus en 94è position dans le monde avec 4,88 pour 100 000 pour la même année. Le Canada (1,68), la Finlande (1,60) et la France (1,58) avaient tous des taux d’homicides d’environ la moitié de ceux de la Thaïlande. Les autres pays occidentaux sont encore plus faibles: la Suède (1,15), l’Australie (.98), le Royaume-Uni (.92) et l’Allemagne (0,85) affichent tous des taux de meurtres inférieurs au tiers de ceux de la Thaïlande.

S’il est vrai que le taux de meurtres en Thaïlande est plus élevé que dans la plupart des pays européens, il reste inférieur à celui des États-Unis. En outre, nous devrions regarder les taux de meurtre dans certains des pays vraiment dangereux pour obtenir une comparaison équitable, comme la Russie (11,31), le Mexique (16,35), la Colombie (26,50) et le Brésil (26,74). Contrairement à la Colombie et le Brésil, les villes thaïlandaises n’ont pas de quartiers interdits que vous seriez fou de traverser.

Un taux de suicide minime comparé à certains pays occidentaux

L’un des aspects les plus tragiques de la condition humaine est le fait que, dans de nombreux pays, vous êtes beaucoup plus susceptible de vous tuer que d’être victime d’un meurtre. Le taux de suicide en Thaïlande est de 12,7 pour 100 000 habitants, ce qui le place presque à égalité avec les États-Unis (12,6), la France (12,3) et la Nouvelle-Zélande (12,3).

La Finlande connaît un taux de suicide plus élevé à 14,2 pour 100 000. Et le taux pour les hommes est encore plus élevé en Finlande à 21,4.

Pour mettre les choses en perspective, vous avez six fois plus de risques de vous suicider en tant qu’homme vivant en Finlande que d’être assassiné en Thaïlande. (Source : Wikipédia)

La sécurité des femmes

 

Il y a des pays dans le monde que nous ne recommanderions pas aux femmes voyageant seules. Malheureusement, dans certaines cultures, les hommes peuvent agir comme des animaux et rendre la vie difficile ou dangereuse pour les femmes dans les zones surpeuplées et dans les transports en commun. Heureusement, la Thaïlande n’est pas l’un de ces endroits. La Thaïlande est non seulement plus sûre pour les femmes que la plupart des pays d’Afrique et d’Amérique latine, mais en réalité, elle est beaucoup plus sûre que l’Europe.

Quand on regarde les statistiques disponibles sur le viol, la Thaïlande se classe beaucoup plus en sécurité que de nombreux pays occidentaux. Il ne fait aucun doute que de nombreux cas de viols et d’agressions sexuelles ne sont pas signalés dans tous les pays, et le taux auquel ils ne sont pas signalés peut-être affecté par des facteurs culturels.

Néanmoins, en utilisant les statistiques disponibles, la Thaïlande s’est classée 52e sur 116 pays pour le plus grand nombre de viols par million de personnes, avec un chiffre de 70 par million (2010). La Suède est arrivée en 6ème position dans le monde pour la même année avec 636 cas de viols rapportés par million de personnes. (Source : Nation Master)

Pour la dernière année de données disponibles, 15 pays occidentaux sont plus dangereux pour les femmes que la Thaïlande, avec l’Australie (289), la Belgique (275), les États-Unis (274), la Nouvelle-Zélande (258), l’Islande (245), Norvège (192), France (156), Finlande (152), Luxembourg (117), Irlande (107), Autriche (104), Allemagne (94), Pays-Bas (92), Italie (77) et Danemark (72) tous rapportent plus de viols par million de personnes.

Le vol en Thaïlande, presque innexistant

L’ONUDC définit le vol comme le vol de biens privés sans recours à la force ou à la menace de violence. Selon cette définition, la victime ne serait vraisemblablement pas au courant que le vol a eu lieu et elle comprendrait des crimes comme le vol à la tire. Le taux de vols déclarés en Thaïlande a diminué. Il y avait 96,18 cas pour 100 000 habitants en 2006, mais le taux était tombé à 57,93 en 2015.

Le Japon, qui est généralement considéré comme un pays asiatique très sûr, affichait un taux beaucoup plus élevé, à 356,20 (2014). Les États-Unis (1773.40), le Canada (1402.65), la Finlande (1770.96), la Suède (3815.46), la France (1906.93) et l’Allemagne (1657.23) ont affiché des taux de vols plus élevés que la Thaïlande pour l’année la plus récente. Le seul pays européen à signaler un taux de vol inférieur à celui de la Thaïlande était la Cité du Vatican, qui n’avait aucun rapport. (Source : UNODC)

Dans beaucoup d’endroits dans le monde, vous seriez fou de laisser des affaires sans surveillance, mais ici, ça arrive tout le temps. Quand nous sommes dans un café, nous ne pensons jamais à deux fois de laisser notre ordinateur portable assis sur la table pendant que nous disparaissons pendant 5-10 minutes pour utiliser la salle de bain. Les étudiants thaïlandais laissent souvent leurs effets personnels assis plus longtemps, parfois pendant des heures, afin de conserver leur droit à une table dans un café occupé pendant qu’ils sortent pour manger ou rencontrer des amis.

Partout où vous allez, vous verrez des motocyclistes laisser leurs casques sur les poignées de la moto. Nous faisons la même chose, et pendant toutes ces années, nous n’avons eu qu’un seul casque qui a disparu une seule fois – et c’est alors que nous avons laissé le vélo stationné pendant une semaine à l’extérieur de l’aéroport de Chiang Mai. Il est également normal d’enlever des chaussures et de les laisser à l’extérieur des bâtiments du temple, et nous n’avons jamais entendu parler de quelqu’un qui aurait volé ses chaussures dans un temple.

D’autre part, les données disponibles suggèrent que le taux de vols de véhicules à moteur en Thaïlande est en réalité assez bas. Les statistiques de l’ONUDC sur le sujet indiquent que la Thaïlande a enregistré un taux de 28,8 vols de véhicules pour 100 000 habitants (2010). De nombreux pays européens ont des taux beaucoup plus élevés, tels que l’Allemagne (85,2), la Suisse (101,6), les Pays-Bas (119,2), la Finlande (163,0), la France (278,7) et la Suède (304,1).

Le taux de vol de véhicules pour les États-Unis était de 227,1 pour 100 000 personnes, ce qui est presque huit fois plus élevé que la Thaïlande. (Source : Wikipédia)

Le taux de vols déclarés en Thaïlande est en constante baisse.

Enfin, le vol qualifié est défini par l’ONUDC comme le vol de biens avec l’usage de la force ou la menace de la force. Les agressions et les vols à l’arrachée avec force entreraient dans cette catégorie. Le taux de vols qualifiés en Thaïlande est assez bas, avec seulement 2,21 incidents pour 100 000 personnes.

Par comparaison, les États-Unis ont un taux de 101,74. Cela signifie que vous êtes près de 50 fois plus susceptible d’être agressé aux États-Unis qu’en Thaïlande.

La Colombie, qui comme la Thaïlande est une destination favorite des nomades numériques, a enregistré un taux de vol de 210,14, ce qui l’a presque 100 fois pire du point de vue du vol à main armée. Le taux en Finlande (28,16) était plus sain, et pourtant encore beaucoup plus élevé que la Thaïlande. La Suède était encore plus dangereuse avec un taux de 86,52. (Source : UNODC)

Le danger d’être agressé se promener dans n’importe quelle partie de Bangkok ou d’autres grandes villes thaïlandaises à n’importe quel moment du jour ou de la nuit est sans grand risque majeur.

Vous avez presque 50 fois plus de chances d’être agressé aux États-Unis qu’en Thaïlande.

QUELQUES ENDROITS A EVITER

Alors que nous nous sentons complètement en sécurité dans la grande majorité de la Thaïlande, nous pensons que nous devrions mentionner qu’il y a quelques zones où il ne faut pas aller.

En particulier, les trois provinces les plus méridionales de Pattani, Yala et Narathiwat ont été le site d’une insurrection séparatiste de longue date. Cette zone, qui borde la Malaisie, était autrefois le Sultanat indépendant de Pattani. La majorité des personnes vivant dans cette région sont d’ethnie malaise, musulmane et parlent un dialecte de la langue malaise.

Depuis 2001, il y a eu des attaques violentes régulières d’insurgés dans ces trois provinces. Les cibles des assassinats sont souvent les enseignants, les moines bouddhistes et la police, tous considérés comme des instruments du gouvernement central thaïlandais et du peuple thaïlandais pour imposer l’impérialisme culturel et territorial à la population locale. Il y a eu quelques attentats qui auraient été liés à l’insurrection sudiste dans d’autres parties du pays, mais la grande majorité des attaques ont été isolées dans ces trois provinces.

L’île de Koh Tao est l’autre endroit en Thaïlande que nous ne choisirions pas de visiter. Au cours des dernières années, cette petite île du golfe de Thaïlande, populaire auprès des randonneurs pour les fêtes nocturnes sur la plage et la plongée dans les récifs coralliens, a été le théâtre d’un nombre inquiétant de morts et de disparitions mystérieuses. Nous n’avons aucune information solide sur ce qui se passe réellement là-bas, mais si vous effectuez une recherche en ligne, vous pouvez trouver des théories sur la cause de ces événements.

POUR CONCLURE

En dehors des accidents de la circulation et en prenant des risques, la Thaïlande est en fait un endroit sûr pour y vivre. Le vol, les agressions et les attaques personnelles sont tous assez rares. La plupart des situations dangereuses impliquant des étrangers se produisent en raison de la vitesse, conduite en état d’ébriété et la natation dans des conditions dangereuses.

L’alcoolisme et la dépression peuvent entraîner des retraités étrangers et certains expatriés à abandonner l’espoir. Mais un mode de vie sain et des choix relationnels peuvent contribuer grandement à prévenir les suicides.

Dans l’ensemble, la Thaïlande est donc un pays où il fait bon vivre. Maintenant, tous à vos démarches pour venir profiter de ce beau pays qu’est la Thaïlande.

DEVIS GRATUIT